Christian Quesada "découragé" et bientôt ruiné : depuis sa sortie de prison, il ne trouve plus de travail

Christian Quesada est un homme libre. Libéré de prison en mars 2021 après avoir purgé sa peine de trois ans d'incarcération pour corruption de mineures et détention d'images pédopornographiques, l'ex-champion des Douze coups de midi a été de nouveau arrêté au mois de septembre car il n'a pas honoré certaines obligations relatives à sa liberté conditionnelle. Emprisonné à nouveau, il a pu retrouver sa liberté 22 jours plus tard. Depuis, Christian Quesada est sorti du silence dans un documentaire édifiant diffusé sur C8. "Je viens de faire une peine de prison relativement longue par rapport aux faits incriminés. Parce qu'il y a eu cet emballement médiatique, parce que je suis célèbre", a-t-il expliqué à Guillaume Genton dans Christian Quesada sort du silence.

"Les faits pour lesquels j'ai été mis en examen, qui s'appelle de la corruption de mineurs, ça s'appelle un délit. Je ne suis pas un criminel, je suis un délinquant, ajoutait Christian Quesada. J'ai reconnu les faits, je les ai payés lourdement. Je n'ai pas besoin de revenir sur le mal, humainement, que j'ai pu faire aux quatre personnes concernées. Il y a deux personnes qui sont un peu plus victimes que deux autres." Ce lundi 31 octobre, c'est son avocat qui est sorti du silence pour la première fois sur le plateau de Touche pas à mon poste. "Il s'agit d'un suivi socio judiciaire. Ce suivi socio judiciaire a été mis à exécution à hauteur d'un mois parce qu'il était dans l'incapacité (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Affaire Thierry Bardoulat : "Soit tu te suicides, soit…", l'issue tragique d'une relation glaçante
Derrière la porte d'une chambre d'hôtel se cachait… un corps décomposé
Son petit-fils joue au trampoline dans le jardin, il entend des cris et assiste à une attaque terrifiante
Elle profite de ses vacances, jusqu'à ce qu'un simple café fasse tout basculer
Disparition de Delphine Jubillar : "Tiens, prends ton…", ces mots effroyables prononcés par Cédric