Pour Christian Jacob, «ces législatives sont un rebond pour les LR»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
@Gabrielle Cezard / SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président des LR a fait part, jeudi 26 mai sur RTL, de ses analyses sur la potentielle fin du permis à points, le burkini, la polémique Damien Abad, mais aussi les chances des LR aux législatives.

Christian Jacob a d’abord expliqué, suite à un possible retrait du permis à points, que « oui c’est une bonne chose », puis a poursuivi : « J’ai cru comprendre que c’était pour des raisons techniques et de coûts. Il faut bien évidemment maintenir l’amende. On a beaucoup connu les paroles et les actes non tenus par Emmanuel Macron. »

Vint ensuite une question sur la décision de suspendre l’autorisation du burkini par la justice, après qu’elle eut été autorisée par la mairie de Grenoble : « C’est le préfet de l’Isère qui a fait une saisine en référé et il a eu raison. Il faudra l’encadrer davantage. Le maire l’a fait pour des raisons religieuses et c’est pour cela que le tribunal administratif a été saisi. La décision d’Éric Piolle est complètement folle, on est en plein délire islamogauchiste . C’est la porte ouverte à tout, et je pense qu’il faille l’encadrer par la loi. »

« Nous avons un ancrage territorial et des candidats, contrairement à LREM, qui vivent dans leurs circonscriptions. »

La polémique Damien Abad a également été abordée. Christian Jacob a, dans un premier temps, demandé s’il « peut se regarder dans une glace en se levant », avant de fustiger le gouvernement : « Quand le gouvernement dit qu’il n’avait pas d’informations, on a envie de se pincer. J’ai été l’objet d’aucune saisine ni signalement de victimes. En 2017, les journalistes avaient fait un papier sur « un proche de François Fillon » » qui faisait l’objet de rumeurs à ce sujet. Pour lui, « c’est à lui [Abad] et au gouvernement de décider s’il reste ou pas. Son comportement politique est assez ignoble. Je parle sur ce que je connais, c’est-à-dire son comportement politique. Matignon savait, le président aussi, je n’ai pas d’autres(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles