Christian Jacob : « J’avais interrogé Damien Abad en 2017 »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le président des Républicains, Christian Jacob, au siège du parti, rue de Vaugirard, le 7 mai 2022. 
Le président des Républicains, Christian Jacob, au siège du parti, rue de Vaugirard, le 7 mai 2022.

Christian Jacob a de la bouteille et tient à le rappeler, lui qui « en a tellement vu », d'après le titre de son récent livre aux éditions Robert Laffont. À la tête d'un parti en difficulté, le député de Seine-et-Marne affiche le calme tranquille des vieilles troupes au moment de tourner la page des Républicains.

L'objectif ? Sauver ce qui peut l'être en faisant valoir l'implantation locale des candidats de LR aux prochaines législatives. Qui pour reprendre le parti ? De quoi le second mandat d'Emmanuel Macron sera-t-il le nom ? L'ancien ministre de Jacques Chirac livre ses impressions et lâche ses coups envers Damien Abad, son ancien président de groupe à l'Assemblée nationale et nouveau ministre des Solidarités, aujourd'hui accusé d'agressions sexuelles.

Le Point : Étiez-vous au courant de ces accusations qui ont été notifiées à votre parti par l'Observatoire des violences sexuelles et sexistes, selon une enquête de Mediapart ? Si oui, pourquoi ne pas avoir réagi ? Aurélien Pradié révèle être intervenu auprès de Damien Abad à la suite de rumeurs au sein des Républicains.

Christian Jacob : Je n'ai jamais été saisi, ni par l'Observatoire des violences sexuelles et sexistes ni par les services de l'Assemblée nationale. Des rumeurs sur une plainte déposée contre lui avaient circulé en 2017, j'avais interrogé Damien Abad à cette époque. Il m'avait répondu que tout cela était faux et qu'il n'avait d'ailleurs jamais été convoqué par la justice.

À LIRE AUSSICoignard [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles