Christian Clot : « Après la mission Deep Time, nous n'avions pas envie de retourner à la vie normale »

·1 min de lecture

Comment l'être humain réagit lors de catastrophes naturelles lorsqu'il est plongé dans un environnement extrême ? Pouvons-nous agir pour mieux s'adapter à des situations qui vont, probablement, devenir de plus en plus courantes dans le futur de l'humanité ? Toutes ces questions font partie de celles que se posent les scientifiques qui travaillent pour The Human Adaptation Institute, un institut d'études fondé par l'explorateur Christian Clot. Ce dernier est présent à l'édition 2021de la Maddy Keynote, le 14 septembre pour une conférence intitulée Deeptime : « Confinés pendant 40 jours dans une grotte, la folle aventure de Christian Clot ».

Christian Clot est explorateur et fondateur du Human Adaptation Institute. © Christian Clot, Human Adaptation Institute
Christian Clot est explorateur et fondateur du Human Adaptation Institute. © Christian Clot, Human Adaptation Institute

D’où vient cette fascination pour l'étude des capacités humaines dans des situations extrêmes ?

Christian Clot : Lors de mes expéditions, j'ai pu voir des populations affronter des tempêtes, des crises climatiques ou sociales. Devant ces drames, je constatais la difficulté qu'éprouvaient les gens qui faisaient face tant bien que mal à ces situations. Le plus étonnant pour moi était la façon dont ils réagissaient face à la catastrophe. Dès lors qu'elle était terminée, peu de solutions émergeaient pour générer des changements, des adaptations. Je me suis demandé pourquoi. J’ai donc fait des recherches dans la littérature scientifique sur le sujet. J’ai pu constater qu'il n'y avait quasiment aucun article publié sur ces problématiques. Je me suis donc dit qu'il fallait que l'on l'étudie nous-mêmes.

Que mettez-vous en place lors de vos différentes expéditions pour étudier la physiologie et la cognition humaine en situation de milieu extrême ?

Christian Clot : On utilise une méthode avant, pendant, après. Étant donné que les mesures du stade initial sont difficiles à obtenir chez des populations qui vivent des catastrophes réelles, nous réalisons nos études avec des personnes novices, volontaires pour partir en...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles