Christa Schweng : "Je m'inquiète de l'alliance entre antivax et extrémistes violents"

·1 min de lecture

Notre invitée est Christa Schweng, qui dirige le Conseil économique et social européen (Cese). Cette assemblée consultative a été mise en place pour permettre aux acteurs économiques et sociaux de se faire entendre de la Commission, du Conseil et du Parlement européens. Elle délivre 170 avis formels par an en moyenne.

Christa Schweng s'exprime sur la pandémie de Covid-19 et ses fortes implications économiques et sociales. Selon elle, grâce à la Commission européenne et aux États membres, "on a pu développer rapidement des vaccins". Elle s'inquiète des "fake news", du refus de se faire vacciner d'un certain nombre d'Européens et de l'alliance "des antivax et des extrémistes violents".

Quant à la position de son pays, l'Autriche, qui a décidé de rendre la vaccination obligatoire, si elle préfère la conciliation et la communication – "ce que nous faisons au Cese" –, c'est pour elle "la dernière solution s'il n'y a pas d'autre moyen".

La présidente du Cese salue aussi le plan de relance européen, qui sera orienté "vers la transition digitale et l'environnement". Elle soutient la proposition du président Macron d'une directive européenne sur le salaire minimum européen. Ce qui laisserait quand même une marge de manœuvre à chacun des pays mais "permettrait d'impliquer les partenaires sociaux dans tous les pays".

Production : Georgina Robertson, Isabelle Romero, Perrine Desplats et Céline Schmitt.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles