Chris Evans dézingue la censure dont est victime "Buzz l'Éclair" dans 12 pays

L'acteur américain qui prête sa voix au personnage de Buzz L'Éclair a défendu dans une interview la volonté de Pixar de montrer de la diversité sur les écrans.

CINÉMA - Un court baiser entre deux femmes dans Buzz l’Éclair : Lightyear, qui sortira dans les salles françaises le 22 juin, a valu au film de Pixar d’être privé de diffusion dans une douzaine de pays et territoires du Moyen-Orient et d’Asie. Une décision prise par des “idiots”, estime l’acteur américain Chris Evans qui prête sa voix au ranger de l’espace.

“Il y aura toujours des peureux et des ignorants qui essaieront de s’accrocher au passé, a déclaré l’acteur américain au cours d’une interview avec Reuters. Mais ces personnes-là disparaîtront comme des dinosaures.” Pour Chris Evans, “il ne faut leur prêter aucune attention, avancer et embrasser la maturité qui fait de nous des êtres humains”.

“Une relation qui dure toute une vie”

L’ancien interprète du personnage de Captain America juge que les censeurs de Buzz l’éclair: Lightyear sont des “idiots”, qui passent à côté du message d’amour et d’égalité du film d’animation. La scène que certains pays souhaitent censurer montre un baiser entre la cheffe et meilleure amie de Buzz, Alisha Hawthorne, et son épouse.

“Nous avons ici une relation qui dure toute une vie”, explique la productrice Galyn Susman, pour qui c’est une scène pleine de tendresse et qui “montre parfaitement à Buzz ce qui lui manque”.

La scène du baiser lesbien avait été initialement coupée par les studios Pixar, filiale de Disney, mais des employés se sont insurgés, critiquant l’attitude du numéro un mondial du divertissement, accusé de ne pas s’engager pour défendre les droits des personnes LGBT+.

À voir également sur Le HuffPost :“Buzz l’Éclair”, spin-off de “Toy Story” se dévoile en bande-annonce

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - François Civil Interview 9 : Buzz l'éclair

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles