Chris Clanton (The Wire) hospitalisé après avoir été touché par balle à l'oreille

·1 min de lecture

Chris Clanton, connu pour son rôle récurrent d'un homme de main d'Avon Barksdale dans la série culte The Wire (Sur écoute, en français), a reçu une balle dans l'oreille à Baltimore lors d'un mystérieux incident, a rapporté le site d’actualité TMZ ce vendredi 30 avril 2021. Un porte-parole du service de police de Baltimore a précisé que la fusillade s'était produite vers 19 heures ce jeudi 29 avril. Le site précise que l’acteur a dû immédiatement être emmené à l’hôpital pour recevoir des soins suite à cette blessure. La police ne sait pas encore ce qui a conduit à la fusillade, ni même si l’acteur était la cible. Ainsi, cet incident fait toujours l'objet d'une enquête : les policiers de la ville encouragent toute personne ayant des informations à la contacter.

De son côté, Chris Clanton est sorti de l'hôpital dans la soirée de vendredi. L’acteur est malheureusement connu pour avoir eu déjà plusieurs problèmes avec la police. En 2019 déjà, il était accusé d'avoir violé une ordonnance de protection. L’acteur s’était alors défendu en affirmant qu’un policier qui prenait de la cocaïne l’avait menacé et que c’était pour cette raison qu’il s’était enfui.

L’acteur de 35 ans s’est fait connaître en 2002 pour son rôle de Savino Bratton, qui est revenu dans plusieurs épisodes durant les saisons une et cinq de The Wire, série culte de David Simon sur la ville de Baltimore. Dès la première saison, il incarne à l’écran l’un des acolytes d'Avon Barksdale, un puissant trafiquant de drogue de (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Linda Hardy quitte Demain nous appartient : elle adresse un message émouvant à ses fans
PHOTO Loana de retour sur Instagram : la star de Loft Story réapparaît après son hospitalisation
La France a un incroyable talent : un candidat accuse Marianne James de l'avoir jeté "comme du poisson pourri"
VIDEO Renaud : l'étonnante habitude du chanteur en coulisses quand il passait à la télévision
Mort d'Yves Rénier : quand il évoquait ses derniers excès après ses vacances de février à Méribel