Pour choyer ses talents d'e-sport, la ville de Boulogne-Billancourt a monté son centre de formation

franceinfo
·1 min de lecture

En sport, c'est sans doute le grand gagnant de l'année 2020. Avec les confinements, on n'a jamais autant parlé en France d'e-sport. Le cyclisme a par exemple créé en décembre ses premiers championnats du monde virtuels. À Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, en partenariat avec l’équipe professionnelle GameWard, la ville s’est dotée d'un complexe de 600 m2 entièrement dédié à la discipline, avec un centre professionnel mais aussi tout une partie pour éduquer les jeunes de la ville.

"Ne pas passer à côté de cette opportunité d’e-sport"

"C'est tout un symbole", explique le maire Pierre-Christophe Baguet. Le centre prend ses quartiers dans une ancienne école maternelle. "Il y a des chiffres qui m’ont beaucoup impressionné. Quand il y avait eu cette grande compétition à Bercy, on m'a expliqué qu'en 20 minutes on avait vendu 600 000 billets. Il ne faut pas passer à côté de cette opportunité d'e-sport."

L’équipe affronte des poids-lourds de la discipline et des futurs talents, comme ceux de l’académie Tony Parker. "On est dans un véritable phénomène de société. Dans tout phénomène, il y a des dérives", explique Pierre-Christophe Baguet. C'est pourquoi "à Boulogne-Billancourt, on voulait aussi introduire le digital dans les centres de loisirs de la ville, pour que les jeunes se forment au côté positif du e-sport."

Un nutritionniste, un préparateur mental, un ostéopathe

Dans ce centre, des jeunes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi