Le chorégraphe britannique Liam Scarlett, accusé de harcèlement, est mort à 35 ans

franceinfo Culture avec agences
·2 min de lecture

Danseur et chorégraphe, il était considéré comme une star du Royal Ballet de Londres avant de faire l'objet d'accusations de harcèlement sexuel. Sa famille a annoncé son décès samedi 17 avril, sans en préciser la cause.

Sa carrière avait connu une ascension fulgurante avant d'être stoppée net en 2019 à la suite du mouvement #MeToo. Le danseur et chorégraphe britannique Liam Scarlett, vedette du Royal Ballet de Londres avant d'être accusé de harcèlement sexuel, est mort brusquement à 35 ans, a indiqué samedi sa famille, sans donner plus d'informations. "C'est avec une grande tristesse que nous annonçons la mort tragique et prématurée de notre Liam bien aimé", a-t-elle indiqué dans un communiqué. "À ce moment difficile pour la famille, nous demandons le respect de notre vie privée pour nous permettre de faire notre deuil."

La nouvelle de la mort de Liam Scarlett survient au lendemain de la décision du Théâtre royal danois d'annuler des représentations de sa production du ballet Frankenstein en raison de "comportements offensants".

Suspendu par le Royal Ballet en 2019 après une enquête

Liam Scarlett a dansé pour le Royal Ballet de 2006 à 2012, avant de prendre sa retraite de danseur. L'institution avait alors créé pour lui le poste d'artiste en résidence. Considéré comme l'enfant prodige du ballet britannique, il avait ensuite connu une carrière fulgurante de chorégraphe avec une version remarquée du Lac des Cygnes en 2018.

Durant l'été 2019, il avait été suspendu du Royal Ballet après avoir été visé par une enquête pour harcèlement sexuel. Cette enquête avait conclu quelques mois plus tard qu'il n'y avait pas matière à donner suite, mais l'institution avait cessé de collaborer avec (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi