Choquant ! Des journalistes de BFMTV insultés en faisant leur travail

·1 min de lecture

Des journalistes de la chaîne BFM TV pris à parti. Jeudi 22 juillet, une équipe de la chaîne d'information en continu couvrait la manifestation anti-pass à Paris, afin de contester les dernières mesures gouvernementales mises en place dans le cadre de la pandémie de coronavirus. Invité en plateau à revenir sur cet épisode, Igor Sahiri est revenu sur les dessous de la manifestation, qui avait lieu devant le Sénat à Paris, et qui aurait pu tourner au drame si deux agents de la sécurité n'étaient pas présents. "Heureusement, il n'y a pas eu de coups. En revanche, il y a eu un torrent de haine contre moi et contre mon équipe. On nous a traités de tous les noms. En gros, ils nous reprochent de ne pas dire la vérité", a expliqué Igor Sahiri.

Igor Sahiri explique qu'il réalisait un direct "hors champ, pas face caméra pour éviter tout risque qu'on s'en prenne à moi, ma cameraman, ma JRI et à BFM TV". "Quand je termine mon direct, je comprends qu'on m'a reconnu et qu'on a reconnu la chaîne, quelqu'un a dit 'regardez, ils filment ici'". Les manifestants affluent autour d'eux et profèrent des menaces. "Ils nous reprochent de ne pas dire la vérité, détaille-t-il encore. On va faire 100 mètres entre le direct et qu'on trouve enfin le fourgon de policiers. On est contraints de faire marche arrière, de refuser de couvrir cet événement."

Manifestation anti-pass à Paris: deux de nos journalistes ont été pris à partie devant le Sénat, une plainte va être (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Delphine Jubillar : cet objet très spécial qu'elle portait sur elle la nuit de sa disparition
Choquant ! Des athlètes punies pour avoir refusé de jouer en bikini
Il découvre un véritable trésor sur le glacier du Mont Blanc mais n'a pas encore touché un seul euro
Féminicide de Mérignac : le policier qui avait pris la plainte de la victime lui-même condamné pour violences conjugales
Deux soeurs tuent leur père puis se confessent au même amant quatre ans plus tard

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles