«Choose France»: sur fond d’«Uber Files», quel écho auront les annonces d'investissements?

Quel écho auront les annonces d'investissements étrangers du sommet « Choose France », ce lundi 11 juillet à Versailles, alors que le président français se retrouve au cœur de révélations sur les pratiques de lobbying musclé d'Uber lorsqu'il était encore ministre ? Aux côtés de grands patrons de groupes étrangers, Emmanuel Macron est censé annoncer près de 7 milliards d'euros d'investissements dans des projets dans les nouvelles technologies et les secteurs stratégiques.

Pour cette cinquième édition du sommet « Choose France », la vitrine est toujours la même : le cadre splendide du château de Versailles.

Mais alors que 180 PDG de grands groupes étrangers seront présents, l'image risque d'être entachée par le scandale révélé par de nombreux médias, et notamment le rôle actif qu'aurait joué le président quand il était ministre de l'Économie sous la présidence de François Hollande, dans l'ascension d'Uber en France, en dépit de ses pratiques controversées.

► À lire aussi : «Uber Files»: la vaste enquête qui lève le voile sur les méthodes brutales du géant du VTC

6,7 milliards d'investissements

Entendra-t-on les annonces qui seront faites ce lundi après-midi par ces grands dirigeants ? Des investissements de 6,7 milliards d’euros et la création de 4 000 emplois pérennes. Ils viennent s'ajouter aux 4 milliards d'euros déjà annoncés en janvier dernier. Beaucoup de projets en recherche et développement, notamment dans le secteur de la santé avec dix patrons présents et 3 milliards investis.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles