Ces "choix terribles" redoutés par Olivier Véran

·1 min de lecture

Une allocution redoutée par les Français. Ce mercredi 31 mars, Emmanuel Macron pourrait prendre la parole et annoncer de nouvelles mesures de restriction pour endiguer l'épidémie. Selon les informations de nos confrères de France Info et de BFMTV, relayées par Le Point, le chef de l'Etat devrait définir le cap à suivre lors du Conseil de Défense ce mercredi 31 mars, avec une prise de parole dans la foulée ou la semaine suivante.

L'exécutif redoute une situation en particulier : le tri des patients. Une ligne rouge à ne pas franchir. Dans une tribune publiée par le JDD des médecins de l'AP-HP ont tiré la sonnette d'alarme et alerté contre ce qui s'évèrerait être un scénario catastrophe. "Des 'choix terribles pour les soignants' que le ministre de la Santé Olivier Véran a assuré vouloir leur éviter, lors d'un entretien dimanche soir avec ces directeurs médicaux de crise" rapportent nos confrères.

Emmanuel Macron pourrait donc serrer la vis. Au coeur des discussions : les établissements scolaires. A l'occasion des vacances de Pâques, le chef de l'Etat pourrait décider de les fermer pendant trois, voire quatre semaines. D'autres options seraient sur la table. Dans son discours, le président de la République devrait rappeler l'importance de la vaccination et appeler les Français à continuer de respecter les règles sanitaires en vigueur.

Lire la suite sur le site de GALA

Grace Kelly : le grand sacrifice qu'elle a fait par amour
Affaire Olivier Duhamel : pourquoi Edouard Philippe a craint pour sa réputation
Ernst August de Hanovre indigné par sa condamnation, il écrit à un ministre...
Sonia Rolland entendue par la police : un cadeau de 800 000 euros encombrant
Le prince Harry attiré par l’argent : son nouveau job créé des remous