Les choix culture du « Point » : du Far West de Calamity Jane au Londres de Woodkid

Par Victoria Gairin, Brigitte Hernandez, Anne-Sophie Jahn, Valérie Marin La Meslée, Christophe Ono-dit-Biot
·1 min de lecture
Calamity
Calamity

Cinéma ? À l'assaut de Calamity Jane !

Calamity

Qui était Jane avant de devenir l'intrépide cowgirl du Far-West que l'on connaît ? Attention, pépite ! Avec Calamity, grand vainqueur cette année du Festival d'Annecy, le réalisateur Rémi Chayé ? qui nous avait déjà émerveillés en 2015 avec son poétique Tout en haut du monde ? nous offre le film d'aventures familial que l'on attendait. L'histoire se passe en 1863, pendant la conquête de l'Ouest américain. Dans le convoi qui se dirige vers l'Oregon, la jeune Martha Jane, qui vient de perdre sa mère, s'occupe de ses frères et s?urs et apprend à conduire l'attelage familial. Injustement accusée de vol par le chef du convoi, déguisée en garçon, elle est obligée de fuir à travers les Rocheuses en quête des preuves de son innocence. Le film ne se contente pas de pulvériser les codes masculin-féminin ou de rendre hommage à cet esprit libre qui ne s'en laissera pas conter. C'est aussi un road-movie aux paysages époustouflants, une chevauchée épique, un western animé. Grandiose.

Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary, en salle.

Photo ? Planches-contact à Deauville

festival, photo, plage ©  ©Nadine JESTIN
festival, photo, plage © ©Nadine JESTIN

Flagrant délit, de Nadine Gestin (collection Tremplins, jeunes talents). © ©Nadine JESTIN

Un festival de photographie qui mérite bien son nom, car c'est bien à un festival de grands talents que nous convie cette année la directrice artistique Laura Serani : Todd Hido, le magicien des paysages, Evangelia Kranioti et ses mises en scène spectaculaires, ou [...] Lire la suite