Le choix du 20 heures : quels sont les secrets du tableau "La Jeune Fille à la perle" ?

Avec sa peau claire, son turban et sa boucle d'oreille, La Jeune Fille à la perle de Vermeer est une icône. Belle, énigmatique, on la surnomme "la Joconde du Nord" ; une étude scientifique lève le voile sur certains de ses secrets. C'est chez elle, au musée Mauritshuis de La Haye (Pays-Bas), que des experts internationaux se sont réunis en 2018. Durant deux semaines, ils ont examiné la composition de la toile en profondeur, sans jamais la toucher, grâce à des procédés d'imagerie dernier cri : infrarouge, rayons X, microscopes 3D. La boucle d'oreille n'était qu'une illusion Par exemple, les experts ont grossi 140 fois la perle et prouvé qu'elle n'était qu'une illusion : elle n'a pas de contours, ni même un crochet pour l'attacher à l'oreille. Vermeer a appliqué une fine couche de blanc, en bas, pour suggérer le reflet de la chemise. Et, en haut, une couche plus épaisse pour refléter une lumière plus intense qui vient de la gauche.