"Il a choisi seul le chemin de l'humiliation": la "main tendue" de Faure aux Insoumis divise au PS

·2 min de lecture
Olivier Faure, le 16 juin 2021 à Paris - Sameer Al-DOUMY © 2019 AFP
Olivier Faure, le 16 juin 2021 à Paris - Sameer Al-DOUMY © 2019 AFP

La proposition en agacé plus d'un au parti à la rose. Plusieurs membres du Parti socialiste ne cachent pas leur agacement après la main tendue par Olivier Faure pour des négociations avec la France insoumise en vue des législatives de juin. Fin de non recevoir. La présidente du groupe LFI à l'Assemblée Mathilde Panot a expliqué dans le Journal du Dimanche qu'"il n'y aura pas de discussion, et ce refus est définitif".

Un projet tué dans l'oeuf, et qui a surpris. Plusieurs socialistes ont en effet découvert les intentions de leur chef directement dans la presse, certains tombant même des nues.

"Une claque dans la gueule et on retourne à la niche"

"Faure a choisi seul le chemin de l'humiliation... les socialistes trinqueront", confie un proche d'Anne Hidalgo à BFMTV. Selon ce même cadre, les échanges entre membres du parti sont très nombreux depuis la parution de l'interview de leur patron.

"Faure, ça fait 5 ans qu’il ne comprend pas que la politique, c’est un rapport de force [...] il attend sagement la réponse de LFI", poursuit cette même source, "eh ben, la réponse c’est une claque dans la gueule et on retourne à la niche".

"Personne ne veut de nous"

"Comment ils ont pu imaginer une seule seconde qu’ils obtiendraient un accord avec LFI?" s'étrangle cette même source, en parlant d'Olivier Faure et de ses proches. "La naïveté de Faure, les bras m’en tombent. Ils vivent dans le monde des Bisounours"

"Le PS pense qu'il est tellement dominant que tout le monde veut de lui. (...) personne ne veut de nous", ajoute ce même cadre, évoquant une autre erreur de la part d'Olivier Faure: "il ne s'adresse pas du tout au PCF et aux écolos", deux partis avec lesquels des alliances doivent être nouées.

"Les législatives, ça va être une bérézina pour le PS. Cela fait une semaine qu’il ne fait rien à part pleurer auprès de LFI", poursuit cette même source. "Il faut se sortir les doigts du c**, comme dirait l’autre. Il faut se bouger, proposer 5-6 mesures", conclut-il enfin.

Du côté de l'entourage d'Olivier Faure, on défend la ligne parue dans Libération et on assure vouloir une discussion avec LFI, les "canaux de discussion" étant ouverts. Une position qui diverge de celle de la candidate malheureuse et de la présidente d'Occitanie Carole Delga, celle-ci rejettant toute alliance avec les insoumis.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles