"Choc", "événement majeur": en Dordogne, les Britanniques confient leur émotion après la mort d'Elizabeth II

Anni Wiltshire, Londonienne résidant en Dordogne, en France depuis 30 ans, confie son émotion après la mort d'Elizabeth II, le 10 septembre 2022 - BFMTV
Anni Wiltshire, Londonienne résidant en Dordogne, en France depuis 30 ans, confie son émotion après la mort d'Elizabeth II, le 10 septembre 2022 - BFMTV

L'émotion traverse la Manche. En Dordogne, un habitant sur cinq est britannique, alors l'annonce de la mort de la reine Elizabeth II a particulièrement ému la population, notamment à Eymet, au sud de Bergerac.

"On a vu qu'elle a été hospitalisée et quelques heures plus tard, on a appris sa mort donc ça a vraiment été un choc", confie une Britannique, au micro de BFMTV.

"C'est un vrai événement en terme d'histoire, c'est majeur", estime une autre.

"Comme si on faisait partie de sa famille"

Malgré les kilomètres, Anni Wiltshire, Londonienne, installée en France depuis 30 ans, n'a jamais oublié la famille britannique.

"On l'a toujours suivie à la télé, dans les journaux", se souvient-elle.

"Elle nous a fait sentir comme si on faisait partie de sa famille", explique-t-elle d'un ton grave.

"Si spéciale"

La Britannique compte de nombreux ouvrages retraçant l'histoire récente de la famille royale, ainsi que des mugs, témoins de sa passion pour la famille royale, et qu'elle contemple désormais avec émotion.

"Elle était si spéciale, elle a été là pour moi toute ma vie", confie-t-elle les yeux rougis.

Le cercueil de la reine doit quitter ce dimanche Balmoral, en Écosse, où Elizabeth II est morte jeudi, pour gagner Édimbourg en fin de journée. De nombreux Anglais et Écossais sont attendus sur le passage du convoi pour lui rendre hommage.

Article original publié sur BFMTV.com