Chloroquine proposée aux malades du coronavirus à l'IHU de Marseille : "On n'est pas des sorciers", assure le Pr Philippe Parola

franceinfo

Une étude clinique de grande ampleur vient d'être lancée pour tester l'efficacité de la chloroquine, utilisée pour traiter le paludisme, contre le coronavirus. Il y a un mois le professeur Didier Raoult, qui dirige l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU) de Marseille, faisait état de résultats exceptionnels. Son équipe a donc décidé de l'administrer à des malades sans attendre les résultats de l'étude. "On n'est pas des sorciers. Les autorités chinoises l'utilisent depuis très longtemps", s'est défendu lundi 23 mars sur franceinfo le professeur Philippe Parola, chef du service des maladies infectieuses de l'IHU à Marseille.

>> Posez vos questions sur le coronavirus : #OnVousRépond en direct.

franceinfo : Pourquoi cette décision ?

Philippe Parola : Les décisions que je dois prendre sont des décisions d’un soignant qui prend en charge des patients. Dans le cadre de la relation médecin-patient, je dois faire le mieux en l'état des connaissances. La stratégie que nous avons toujours prônée dans les maladies infectieuses en général et dans le coronavirus en particulier, c'est de tester les patients (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi