Chlordécone : la justice reconnaît des «négligences fautives» de l'État

© Xose Bouzas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le tribunal administratif de Paris a condamné l'Etat pour des "négligences fautives" dans le dossier du chlordécone, utilisé comme antiparasitaire dans les Antilles, mais a rejeté les demandes d'indemnisation des plaignants pour préjudice d'anxiété, dans une décision obtenue lundi par l'AFP.

"Les services de l'Etat ont commis des négligences fautives en permettant la vente d'une même spécialité antiparasitaire contenant 5% de chlordécone", sous divers noms, "en autorisant la poursuite des ventes au-delà des délais légalement prévus en cas de retrait de l'homologation", selon cette décision rendue vendredi.

>> Plus d'informations à suivre...


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles