Chlordécone : le cancer de la prostate sera reconnu comme maladie professionnelle avant 2022

·1 min de lecture

Le chlordécone est un pesticide qui était autrefois utilisé contre les charançons des bananiers. Interdit en France en 1990, son utilisation a été prolongée jusqu'en 1993 dans les Antilles ; aujourd'hui encore, plus de 90 % de la population adulte en Guadeloupe et Martinique est contaminée par le chlordécone, selon Santé Publique France.

Ce dimanche 28 novembre 2021, dans l'émission Dimanche en Politique (sur France 3) le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Julien Denormandie a annoncé qu'un décret reconnaissant le cancer de la prostate comme maladie professionnelle à la suite de l'usage du chlordécone sera pris "avant la fin de l’année".

Exposition au chlordécone et cancer de la prostate : une "présomption forte" de lien

En effet : d'après un rapport de l'Inserm paru au mois de juin 2021, il existerait une "présomption forte d'un lien entre l'exposition au chlordécone de la population générale et le risque de survenue de cancer de la prostate".

"Ce décret, qui va permettre de reconnaître cette maladie professionnelle (…), nous avons fait en sorte d'accélérer les choses pour qu'il puisse être pris avant la fin de l'année. Je m'y engage. Le gouvernement s'y engage" a déclaré le ministre.

Ce décret (qui s'inscrit dans le cadre du quatrième plan chlordécone, annoncé en 2020) rendra possible l'indemnisation des agriculteurs empoisonnés par le chlordécone via un nouveau fonds d'indemnisation pour les victimes de maladies professionnelles (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Cas contact Covid : il faut s'isoler, même vacciné
Variant Omicron (Covid-19) : cas en France, symptômes, efficacité du vaccin... Ce que l'on sait
DIRECT - Covid-19 en France ce 29 novembre : annonces, chiffres
Un nouveau dispositif pour les plaintes de violences sexuelles, sans passer par le commissariat
4 façons de lutter contre la mauvaise haleine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles