Chloé a été enlevée " par force " devant chez elle

Elle est rentrée chez elle à Barjac dans le Gard, hier après-midi, accompagnée de ses parents. Chloé, l'adolescente de 15 ans qui a été kidnappée la semaine dernière avant d'être retrouvée vivante, vendredi dernier dans le coffre d'une voiture en Allemagne, a donné quelques détails sur cet enlèvement à ses parents. Ils ont ensuite donné une conférence de presse dans leur village pour détailler ce que leur fille a vécu.

" Aujourd'hui, nous savons qu'elle a été prise par un personnage que nous ne connaissons pas. Il s'est arrêté devant notre porte et l'a prise par force. (...) Elle nous a dit qu'elle avait réussi à avoir un dialogue avec ce monsieur, elle obéissait à tous ses ordres ", a d'abord confié le père de la jeune fille, Jésus Rodriguez. Et d'ajouter : " Elle nous a dit : 'Je ne l'ai jamais contrarié pour ne pas me mettre en péril'. Elle n'a jamais essayé de se sauver pour ne pas risquer de tomber et perdre la vie "." Elle s'est forgée une carapace "Si Chloé ne leur a pas encore tout confié - elle explique pour le moment ses " flash " selon ses parents - elle " dévoile peu à peu tout ce qu'elle peut ", a ajouté sa mère, Violette Rodriguez. Et de poursuivre : " Nous avons sauvé Chloé, il ne faut pas la détruire et respecter son intimité. Je ne la trouve pas changée, un peu meurtrie, je pense qu'on trouvera une nouvelle complicité. Je pensais voir notre fille anéantie, elle s'est forgée une carapace. Je vais vous choquer mais c'est comme si elle rentrait de vacances. Je suis très fière d'elle ".

Son père a par ailleurs confié que Chloé " n'a pas subi de violence ".

Enfin, ses parents ont toutefois rappelé que le retour à la réalité est " très dur " pour Chloé qui est " émotionnellement et physiquement fatiguée ". " Ce n'est qu'une enfant : elle a beaucoup, beaucoup pleuré (...) Lire la suite sur elle.fr

Le ravisseur de Chloé déjà condamné pour agression sexuelle
>> Voir toutes les news Societe sur le site Elle.fr

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.