La chinoise NIO peut-elle détrôner Tesla?

·2 min de lecture

Star des marchés boursiers, la start-up pourrait devenir une grosse épine dans le pneu d'Elon Musk. Rivian, Lucid, Nikola, Fisker... Pas un mois ne passe sans qu'une start-up ne se revendique ou ne soit décrite comme la concurrente principale de Tesla sur le marché des voitures haut de gamme 100% électriques (EV). Compte tenu de l'ascension en bourse de l'entreprise, que rien ne semble arrêter, les jeunes pousses de l'automobile se rêvent en challenger, capables de détrôner Elon Musk. Mais ces supposées concurrentes n'ont souvent pas grand-chose de plus à montrer qu'un prototype prometteur ou une grande popularité auprès des investisseurs et investisseuses. La dernière de ces start-ups à faire les gros titres est NIO, un constructeur chinois de véhicules électriques dont la capitalisation boursière a récemment dépassé celle de General Motors. Lors des douze derniers mois, NIO a enregistré en bourse une hausse record de 1.200%. En termes de capitalisation, cela fait d'elle le 6e constructeur automobile mondial, et le second de ceux construisant exclusivement des EV. Cependant, Tesla est capitalisée à hauteur de 460 milliards de dollars (388 milliards d'euros), contre 61 milliards seulement pour NIO. Si la start-up chinoise réalise une année 2020 supérieure aux prévisions, elle n'a vendu depuis sa création que 58.000 voitures –Tesla, quant à elle, en a livré 139.300 lors du troisième trimestre uniquement. Ceci étant posé, ces volumes importants sont une réussite plutôt récente pour Tesla, et les ventes de NIO augmentent avec constance. La start-up se prépare en outre à lancer une sedan, afin de marcher sur les plates-bandes d'Elon Musk. Conjoncture favorable Néanmoins, les ventes ne sont pas indicatives du comportement des marchés financiers. Les investisseurs et investisseuses ont tendance à traiter les entreprises de... Lire la suite sur korii.