«Chinois ! Nous viendrons à vous pour verser des rivières de sang.»

Libération.fr

Pour la première fois, une vidéo de l’Etat islamique a été diffusée lundi en ouïghour, cette langue proche du turc parlée dans l’ouest de la Chine et qui s’écrit en caractères arabes. On y voit des combattants, originaires de la province du Xinjiang dans laquelle les Ouïghours musulmans sont majoritaires, faire la propagande de leurs actions en Irak, avant d’égorger un homme non identifié présenté comme un informateur. Les protagonistes menacent également les juifs et les chrétiens, mais surtout, durant une trentaine de secondes, ils s’adressent directement à Pékin, promettant de «verser des rivières de sang» en Chine. Si l’EI a déjà critiqué la répression des Ouïghours, jamais la menace n’avait été aussi explicite. Une première qui s’intègre dans une stratégie d’expansion du groupe jihadiste en Chine. «Sur le plan démographique, l’islam est aujourd’hui majoritairement asiatique. Les Arabes ne représentent que 8 % de la population musulmane dans le monde, explique Kader Abderrahim, de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Le Pakistan, l’Inde, l’Indonésie ou le Xinjiang représentent des réservoirs considérables pour l’EI.»

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Horloge biologique
Embedded à Mossoul, une reporter algérienne trouble son pays
Etats-Unis Jeff Sessions accusé de mensonge
Disparition
Aux Philippines, la peine de mort de retour, cette fois par la loi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages