Chiner à Paris : décors, costumes et accessoires à la brocante artistique

Valentine Rousseau
Ariane Batou-To Van prépare ce que que le théâtre vendra, sur 20m2. Costumes, objets, chapeaux, accessoires, masques

La brocante artistique de la MPPA (Maison des pratiques artistiques amateurs) du XIe ressemblera à une caverne d’Ali Baba samedi 19 mai 2018.


Un éventail à 2 €, une paire de sabots à 20 € des costumes de théâtre à tous les prix, des instruments de musique, des décors… La MPAA (Maison des pratiques artistiques amateurs) du XIe organise sa première brocante artistique, avec une vingtaine d’exposants.

Parmi les quatre compagnies de théâtre participantes, l’Artistic théâtre prendra place sur 20 m2, pour vendre des dizaines d’objets, accessoires, masques, costumes. « On a choisi 60 objets pour 60 spectacles », annonce Ariane Batou-To Van, en charge des relations publiques. Le personnage en bois de Casse Noisette a son étiquette de prix à 4 € sur laquelle est écrit la pièce dans laquelle il a servi et en quelle année.

Sur une table, un masque de chien côtoie des chaussures argentées, un haut de forme rouge et un maillot de bain des sixties. L’occasion de vider les placards et de remplir les caisses pour financer la réparation de l’enseigne lumineuse du théâtre.

Ariane accroche les agrafes d’une veste militaire qui n’a pas encore de prix. Sur sa table s’alignent toutes sortes d’objets, d’une clé ancienne à 2€, à des sabots en bois à 20€, une radio, une panière en osier, des colliers, une théière. Elle déplie un grand éventail, inspecte ce qui ressemble à un vieux sèche-cheveux dans sa boîte d’origine, sort d’un sac une petite radio d’un autre âge.

Des marionnettes, des déguisements et… un cercueil

Deux orchestres seront aussi présents, pour vendre des partitions. L’Echo philharmonique, dans le XVIIIe, viendra avec le chargement complet du coffre de son président, Xavier Pirouelle. « Notre orchestre a plus de 100 ans et a évolué vers le symphonique. On a une armoire pleine de partitions dont on ne sert plus, c’est l’occasion de faire le tri. » Les chineurs pourront trouver des opérettes, des symphonies complètes de Beethoven, Mozart…

En plus des professionnels, des particuliers (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Paris et Ile-de-France : le guide de votre week-end de la Pentecôte
Sortir dans le 91 : à Cerny-La Ferté, la fête aérienne prend son envol
Sortir à Paris : la Bretagne s’invite à Paname
Sortir dans le 77 : à Serris, la Grande Guerre comme si vous y étiez
Sortir dans le 77 : Moussy-le-Neuf à l’heure médiévale