En Chine, le voyage d’un troupeau d’éléphants fait les gros titres

·1 min de lecture

C’est une épopée folle. Depuis plus de six mois, une quinzaine d’éléphants sauvages ont déjà parcouru 500 km dans le sud-ouest de la Chine. Le troupeau de pachyderme s’est échappé de la réserve de Xishuangbana, à la frontière du Laos et de la Birmanie. L’affaire occupe les médias chinois depuis maintenant presque deux mois. Mais la situation se tend de plus en plus.

>> Retrouvez les revues de presse internationale tous les jours à 6h50 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Dans toutes les pages de journaux et sur toutes les télévisions chinoises, il est possible de lire les dégâts déjà causé par les treize éléphants adultes et trois petits qui errent depuis le mois de décembre. Plus de 6,8 millions de yuans (près de 900.000 euros de culture) ont été détruites.

La métropole de Kunming en alerte

Et le risque maintenant, d’après le China Daily, c’est de voir le troupeau foncer sur de la ville de Kunming et ses 6 millions d’habitants. Ils ne sont plus qu’à trois kilomètres de la cité. L’agence Xinhua montre les camions de fumiers déployés pour tenter de les bloquer. Quelques fruits ont également été dispersés sur le chemin de ces éléphants sauvages pour les inciter à rejoindre les montagnes.

Le site d’informations Sina Hunan interroge lui plusieurs experts mais personne ne comprend vraiment pourquoi ces pachydermes se sont enfuis. L’hypothèse la plus probable : le chef du troupeau se serait perdu, entraînant avec lui tous les autres. C’est la première fois qu’une...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles