La Chine va suspendre les négociations avec les États-Unis sur le changement climatique

PHOTO D'ILLUSTRATION - GREG BAKER © 2019 AFP
PHOTO D'ILLUSTRATION - GREG BAKER © 2019 AFP

La Chine a annoncé ce vendredi mettre fin à la coopération avec les États-Unis sur plusieurs dossiers après la visite cette semaine à Taïwan de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi.

Pékin va "suspendre les négociations sino-américaines sur le changement climatique" et annuler un entretien entre les dirigeants militaires ainsi que deux réunions sur la sécurité, a déclaré le ministère chinois des Affaires étrangères, invoquant le "mépris" dont a fait preuve Madame "Pelosi quant à la forte opposition de la Chine" à sa visite à Taïwan.

La justice et la criminalité transnationale concernées

La Chine et les Etats-Unis, les deux plus importants émetteurs de gaz à effet de serre, avaient noué un accord surprise sur le climat lors du sommet de la COP26 à Glasgow l'an dernier.

Ils s'y engageaient à travailler ensemble pour accélérer les actions pour le climat lors de la prochaine décennie et à se réunir régulièrement pour "s'attaquer à la crise climatique".

Parmi les autres mesures annoncées vendredi, le ministère des Affaires étrangères a dit suspendre la coopération avec Washington sur le rapatriement des migrants illégaux, ainsi qu'en matière de justice, de criminalité transnationale et de lutte anti-drogues.

Un peu plus tôt, il avait indiqué imposer des sanctions à Nancy Pelosi et sa famille proche, sans détailler en quoi elles consistaient. La Chine, qui considère Taïwan comme partie intégrante de son territoire, a lancé ce jeudi, en réaction à la visite de l'élue américaine, les plus importants exercices militaires de son histoire autour de l'île, qui vont durer jusqu'à dimanche.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles