La Chine va bientôt vendre son propre réacteur nucléaire

Premier marché mondial pour le nucléaire civil, la Chine a annoncé qu'elle était prête à exporter un réacteur de troisième génération de conception chinoise, qui pourrait à terme faire concurrence à l'AP1000 américain dont il est dérivé, ainsi qu'à l'EPR français.

"L'exploration du marché mondial pour le CAP1400 va démarrer en 2013", a déclaré le directeur général de State Nuclear Power Technology Corporation, Gu Jun, lors d'un colloque vendredi 1er février à Pékin dont fait état samedi le "China Daily".

Cette exploration se ferait conjointement avec le groupe Westinghouse, constructeur de l'AP1000, selon le directeur général adjoint du groupe, Ma Lu, également cité par le journal.

Aucun réacteur dit de "troisième génération", dont les concepteurs promettent une sûreté et une longévité augmentées par rapports aux réacteurs actuels, n'a encore été mis en service dans le monde. Quatre exemplaires de l'AP1000 sont actuellement en construction sur deux sites dans l'est de la Chine et plusieurs autres aux Etats-Unis.

Une image de marque à développer

La construction du premier CAP1400 devrait démarrer cette année près de Rongcheng, dans la province orientale du Shandong, pour un achèvement des travaux en 2017. Parallèlement, un démonstrateur du CAP1400 est en cours de réalisation à l'université Tsinghua de Pékin et pourrait être achevé fin 2013.

Si le réacteur américain devrait être préféré à sa version modifiée en Chine dans la plupart des pays, "pour certains marchés comme l'Afrique du Sud , nous (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

La Chine va bientôt vendre son propre réacteur nucléaire
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.