Chine et USA peuvent s'entendre sur des exclusions tarifaires, selon un Think tank

·2 min de lecture
CHINE ET USA PEUVENT S'ENTENDRE SUR DES EXCLUSIONS TARIFAIRES, SELON UN THINK TANK

XI'AN, Chine (Reuters) - Il est peu probable que l'administration Biden supprime les droits de douane sur les produits chinois à court terme mais Pékin et Washington pourraient trouver un terrain d'entente en augmentant les exclusions de tarifs entre la Chine et les Etats-Unis, selon un rapport du think tank China Finance 40 (CF40).

Les droits de douane resteront probablement en place dans le mesure où même les partisans du libre-échange aux États-Unis font pression pour que Washington utilise des réductions de tarifs dans le cadre de nouvelles négociations commerciales avec la Chine, selon le rapport de CF40, un think tank chinois qui rassemble des régulateurs, des universités et des institutions financières.

Mais avec les pressions inflationnistes auxquelles sont confrontés les États-Unis, Washington pourrait chercher à réduire la facture grâce à des exclusions tarifaires, ce qui éviterait une résistance du Congrès américain et réduirait la pression politique, selon le rapport.

L'administration Biden procède à un examen complet de la politique commerciale américano-chinoise avant l'expiration d'un accord prévue fin de 2021.

Le rapport note que le gouvernement américain maintient toujours des droits de douane supplémentaires sur 370 milliards de dollars d'exportations chinoises vers les États-Unis.

Il estime aussi que l'administration Biden s'inquiète de l'impact du soutien de la Chine à son secteur technologique et souhaite que les États-Unis se concentrent sur leurs propres aides au même secteur.

"Sous l'administration Biden, la concurrence technologique et la confrontation entre la Chine et les États-Unis dans le cyberespace s'intensifieront et la possibilité de systèmes parallèles augmentera", indique le document, selon lequel une concurrence accrue entre les deux pays est à prévoir autour de la création de règles internationales pour les technologies émergentes.

Le chef de la majorité démocrate au Sénat américain, Chuck Schumer, a déclaré vendredi que le Sénat étudierait le 8 juin un vaste ensemble de réglementations visant à renforcer la capacité des Etats-Unis pays à concurrencer les technologies chinoises.

(Cheng Leng à Xi'an et David Kirton à Shenzhen, version française Benjamin Mallet)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles