Chine : trois jours après l’écroulement d’un immeuble, une survivante a été retrouvée

Une équipe de sauveteurs tentent de retrouver des survivants après l'effondrement d'un immeuble de six étages à Changsha, dans la province du Hunan, dans le centre de la Chine (VCG via Getty Images)

Trois jours après l’effondrement d’un bâtiment de huit étages dans le centre de la Chine, une huitième personne a été sauvée des décombres le lundi 2 mai selon la télévision publique.

Enveloppée dans une épaisse couverture blanche, une personne est portée sur une civière par les secours chinois. Filmée par la chaîne CCTV, il s’agit de la huitième personne secourue après l’effondrement d’un immeuble à Changsha, dans le centre de la Chine. Aucune indication pour l’heure n’a été donnée sur son état de santé.

Aucune explication officielle non plus sur les causes de l’effondrement de cet immeuble de huit étages qui abritait un cinéma, un hôtel et des appartements. Pour l’heure, le Président Xi Jinping a demandé l’ouverture d’une enquête approfondie selon Le Parisien et seule l’agence d’État Chine Nouvelle évoque la falsification d’un audit de sécurité et l’arrestation de neuf personnes dont le propriétaire de l’immeuble.

"À n’importe quel prix"

Xi Jinping a décidé de sauver les survivants “à n’importe quel prix” selon ses mots. Les sauveteurs, en grand nombre, ont utilisé des scies circulaires. Des pompiers ont percé des ouvertures entre des débris de métal et de béton, sauvant huit personnes pour le moment.

Cependant, plus les heures passent, plus les chances de trouver des survivants s’amenuisent. Quinze personnes au moins seraient prises au piège mais 39 sont déclarées disparues faisant craindre un bilan final très lourd.

VIDÉO - Chine : des dizaines de disparus dans l'effondrement d'un immeuble

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles