Chine : Le train le plus rapide du monde a été inauguré, il peut circuler à 600 km/h

·2 min de lecture

VITESSE - Pour l’heure, le Maglev n’est déployé que sur une seule ligne à usage commercial. Un trajet de 30 km réalisé en un peu plus de sept minutes

La Chine a dévoilé mardi 20 juillet son nouveau train à grande vitesse. Nommé Maglev, il peut atteindre une vitesse de 600 km/h, soit 25 km/h de plus que le record établi en 2007 par le TGV français. Le train, considéré comme le plus rapide du monde, a été inauguré à Qingdao, rapporte CNN.

Il est développé par la société d’État China Railway Rolling Stock Corporation (CRRC). Son nom Maglev est l’abréviation de « lévitation magnétique ». Car en effet, lorsqu’il circule, ce train semble « flotter » sur les rails grâce à une force électromagnétique, rapporte également le média américain.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un faible niveau de pollution sonore

En plus de son incroyable vitesse, ce train émet un faible niveau de pollution sonore et demande un faible entretien, selon Liang Jianying, directeur général adjoint et ingénieur en chef du CRRC Sifang. Lors de la présentation du prototype en 2019, la Chine avait assuré vouloir créer des « cercles de transport de 3 heures » entre les importantes métropoles du pays.

Toutefois, le Maglev ne devrait pas être déployé à grande échel(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus : La Chine rejette toujours être à l’origine du Covid-19 et dénonce « l’arrogance de l’OMS envers la science »
Bayonne : Aqualines va tester ses bateaux volants, avant une commercialisation annoncée pour 2024
Climat : La fin des moteurs thermiques en 2035 concernera-t-elle les véhicules militaires et de secours ? Ce n'est pas prévu !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles