La Chine tente-t-elle d’espionner les États-Unis grâce à Huawei ?

Selon la chaîne d'information américaine CNN, la Chine espionnerait l'arsenal nucléaire américain grâce à ses antennes de communication fabriquées par Huawei. Depuis 2017, le FBI enquête sur l'installation d'antennes de télécommunication par la Chine sur le sol des États-Unis. Il a enrayé ce qu'il considérait comme des efforts clairs pour installer des dispositifs d'écoute à proximité de structures militaires et gouvernementales.

CNN parle d'un jardin chinois à quelques pas du Capitole, à Washington DC. C'était un projet chinois à 100 millions de dollars. Des temples, des pavillons, une pagode de 20 mètres de haut et d'immenses jardins. Mais en creusant un peu, les responsables du contre-espionnage se sont rendus compte de plusieurs choses : la pagode aurait été placée sur l'un des points les plus hauts de Washington DC et la Chine a fait expédier les matériaux de construction dans des valises diplomatiques, que les douaniers américains n'ont pas pu examiner.

La crainte qu'une antenne sur le toit de la pagode espionne le Capitole a poussé le FBI à discrètement faire annuler ce projet.

Deux milliards de dollars pour retirer les antennes Huawei

De quoi encourager à enquêter plus profondément, notamment dans le nord-est américain. CNN prend l'exemple de l'État du Montana où sont parsemés de nombreux silos à missiles. Le FBI s'est inquiété des nombreuses tours de télécommunication de la région qui utilisent des capteurs Huawei.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles