Chine : le succès grandissant des voitures électriques

A Shanghai, vendredi 23 avril, le salon de l’automobile a eu un grand succès dans une Chine pratiquement débarrassée du Covid-19. Sur un millier d’exposants, les voitures électriques sont mises à l’honneur. La Tesla chinoise du constructeur Xpeng a été présentée il y a deux jours : 10 000 modèles à 28 000 euros ont été vendus. "C’est notre voiture électrique intelligente, elle a 600 kilomètres d’autonomie", explique le responsable des ventes, Qiu Yanlin. Le pays de l’électrique En Chine, même les constructeurs historiques sont poussés vers l’électrique. Il s’agit du plus grand marché du monde des véhicules verts ; une volonté politique. Un quart de la production de Tesla s'écoule dans l’empire du milieu. Mais récemment, la voiture de la société californienne a été détrônée par une mini EV de Wuling Hongguang, à 3 500 euros pour quatre places. Des infrastructures de rechargement ont été installées partout, des quotas et des subventions ont été mis en place. Pékin vise à faire monter les parts de vente de l’électrique de 8 à 50% d’ici 2035.