La Chine sanctionnera les entreprises américaines impliquées dans la vente d'armes à Taiwan

·1 min de lecture
LA CHINE SANCTIONNERA LES ENTREPRISES AMÉRICAINES IMPLIQUÉES DANS LA VENTE D'ARMES À TAIWAN
LA CHINE SANCTIONNERA LES ENTREPRISES AMÉRICAINES IMPLIQUÉES DANS LA VENTE D'ARMES À TAIWAN

PÉKIN (Reuters) - La Chine imposera des sanctions contre les entreprises américaines impliquées dans la vente d'armes à Taiwan, a annoncé lundi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Lockheed Martin, Boeing Defence et Raytheon seront ainsi sanctionnées, a indiqué Zhao Lijian lors d'une conférence de presse à Pékin, sans toutefois préciser la nature de ces sanctions.

Le Pentagone avait fait savoir mercredi dernier que le département d'État américain avait donné son aval à la vente potentielle à Taiwan de trois systèmes d'armement, incluant des lance-roquettes pour véhicule fabriqués par Lockheed Martin et des missiles air-sol à longue portée produits par Boeing.

Pékin, qui considère Taiwan comme une province renégate, condamne fermement cette vente d'armes et n'exclut pas de recourir à la force pour ramener l'île dans son giron.

"Pour sauvegarder nos intérêts nationaux, la Chine a décidé de prendre les mesures nécessaires et d'imposer des sanctions contres les entreprises américaines telles que Lockheed Martin, Boeing Defence et Raytheon, ainsi qu'aux personnes et entreprises qui ont mal agi dans le processus de vente d'armes", a déclaré le porte-parole.

Si Lockheed Martin et Raytheon n'ont pas encore commenté la situation, Boeing Defence a soutenu par email que les liens qu'il avait avec la communauté aéronautique chinoise présentait des avantages sur le long terme.

Les États-Unis n'entretiennent pas de relations diplomatiques officielles avec Taiwan, mais sont néanmoins tenus par la loi de fournir à l'île les moyens de se défendre.

En intensifiant son soutien à la province insulaire, l'administration Donald Trump nourrit les tensions entre Pékin et Washington, engagés de longue date dans un conflit commercial.

(Yew Lun Tian, Gabriel Crossley et Stella Qiu ; version française Juliette Portala)