En Chine, on s'interroge sur la possibilité de lâcher la Corée du Nord

Le régime de Corée du nord s'est enfoncé dans une période de tension inédite avec les Etats-Unis. Pendant ce temps en Chine, des voix s'élèvent pour se débarrasser de cette encombrante alliance. 

Bon gré mal gré, la Chine est toujours l'alliée de la Corée du nord, mais il est loin le temps où Mao expliquait que les deux pays étaient "aussi proches que les lèvres sont proches des dents". Dans la société civile chinoise, des voix se font entendre publiquement pour demander aux autorités de se détacher définitivement de ce turbulent voisin, comme le signale le New York Times. Ces demandes d'une réorientation de la politique étrangère du géant asiatique interviennent après que les Etats-Unis ont commencé à montrer les dents pour intimider Kim Jong-Un au moment où celui-ci envisage un nouveau lancement de missile. L'administration Trump a d'ailleurs indiqué que les Etats-Unis pourraient s'occuper "seuls" du problème nord-coréen...si la Chine ne parvenait pas à le régler en augmentant ses pressions sur son partenaire. 

"La Corée du nord est l'ennemi de la Chine"

C'est d'un universitaire, le mois dernier, qu'est venue la relance de la polémique en Chine, raconte le quotidien new-yorkais. Shen Zihua, historien bien connu en Chine et spécialiste de la guerre de Corée, a alors déclaré dans la ville de Dalian: "Au vu de la situation actuelle, la Corée du nord est l'ennemi latent de la Chine et la Corée du sud pourrait être l'alliée de la Chine". 

Shen Zihua n'a pas vu ses propos relayés dans les grands médias, cependant nul n'a cherché à les occulter comme en témoigne le fait...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages