Chine: la non-sélection d’une athlète de tennis de table aux JO de Paris crée la colère de ses supporters

En Chine, les supporters de la numéro deux mondiale de tennis de table, écartée de la sélection chinoise, menacent de protester aux Jeux olympiques de Paris, avec des banderoles dans les stades.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Cela fait des semaines que les fans de Wang Manyu ne décolèrent pas en Chine. La pongiste, numéro deux mondial, n’a pas été sélectionnée pour aller à Jeux de Paris fin juillet.

Après une campagne dénonçant cette décision, censurée sur les réseaux sociaux chinois, certains de ces supporters se confient au South China Morning Post ce samedi 6 juillet et promettent de tout faire pour « spammer » les Jeux olympiques.

« Il y a des fans basés à Paris qui travaillent pour défendre Wang », affirme ainsi l’un des groupes de supporters au journal hongkongais. Comment ? En faisant ce qu’il est très difficile, voire impossible de faire en Chine : tendre des banderoles protestataires par exemple dans les stades, manifester à l’entrée des lieux de compétition, ou poser « les questions qu’ils veulent » lors des conférences de presse, afin de perturber la retransmission des épreuves sur les écrans chinois.

Contourner la censure sur les réseaux sociaux grâce aux écrans géants des centres commerciaux


Lire la suite sur RFI