Chine : un robot femme nommé PDG d'une société de jeux vidéo, une première dans le monde

© Kazuhiro NOGI / AFP

Pour la première fois, un robot virtuel, nommé Tang Yu, doté d’une intelligence artificielle, va devenir en Chine le PDG d’une grande société de jeux vidéo, Net Dragon. L’objectif est d’optimiser les performances de l’entreprise par des prises de décision purement rationnelles et de faire des économies.

Remplacer le PDG de son entreprise par un... robot, c'est le pari de l'une des plus grandes entreprises chinoises de jeux vidéo, Net Dragon Websoft, fondée en 1999 et qui pèse plusieurs milliards de dollars. Ce robot femme s'appelle Madame Tang Yu et devient donc le premier robot à la tête d'une entreprise dans le monde. Cet humanoïde virtuel est guidé par une intelligence artificielle qui doit lui permettre d'optimiser les performances de l'entreprise, notamment par des prises de décisions rationnelles et totalement transparentes puisque ce robot n'a aucun sentiment.

Un patron sans salaire

"Tang Yu va nous aider dans le domaine de la gestion et de l'administration ainsi que dans les questions opérationnelles, parce que nous utilisons déjà l'intelligence artificielle lors de nombreux stages afin de développer nos activités", explique Simone Lung, vice-président de Dragon.

>>Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Placer un androïde à la tête d'une entreprise, c'est aussi un avant-goût des univers virtuels. Le métavers qui se développe actuellement partout, aussi bien dans les jeux vidéo, le commerce en ligne et désormais l'entreprise. Un monde dans lequel on navigue via un système de réalité virtuelle. Autre avantage de Tang Yu, il devient le premier PDG au monde en service 24h sur 24 et sans salaire.

D'autres entreprises déjà tournées vers la robotique

Ce n'est pas la première fois qu'une entreprise se lance dans le domaine de la robotique. Il y a quelques a...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Des robots participent à une course de dromadaires en Égypte