Chine: les ressortissants étrangers appelés par leurs ambassades à faire des réserves de nourriture

© Thomas Peter / Reuters

Le rebond épidémique du coronavirus se poursuit en Chine avec un taux de circulation social du Covid-19 inédit depuis le confinement de Shanghai au printemps 2022. Résultat : plusieurs ambassades, dont celle des États-Unis ont demandé à leurs ressortissants de faire des réserves de nourriture en cas de nouveaux confinements cet hiver.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

« Cela peut être utile de faire des réserves, cela dépend de votre situation », confie cet américain devant une supérette à l’intérieur du troisième périphérique de la capitale chinoise ce matin. Le lundi 28 novembre, dans un message sur le réseau Weibo posté au lendemain des manifestations historiques à Pékin, l’ambassade américaine, encourageait ses ressortissants à conserver un stock de quatorze jours en médicaments, d’eau en bouteille et de nourriture.

« Provisions nécessaires »

Même message envoyé par courriel de l’ambassade de France qui invite chacun « à disposer de provisions nécessaires pour pouvoir faire face à toute éventualité ». Un conseil entendu par Richard, français résidant à Pékin : « J'ai demandé à ma femme de remplir les congélateurs pour être sûr qu'on ait du stock pour deux semaines, et c'est pareil, on a peur de ne pas pouvoir être fourni. »

Des précautions prises également semble-t-il par de nombreux Chinois, à voir les rayons dans certains supermarchés. Cela en raison des confinements courts à répétition et surtout du manque de livreurs, eux-mêmes bloqués à la maison.


Lire la suite sur RFI