La Chine relève les réserves obligatoires de change des banques

·2 min de lecture
LA CHINE RELÈVE LES RÉSERVES OBLIGATOIRES DE CHANGE DES BANQUES

SHANGHAI (Reuters) - La banque centrale chinoise a relevé lundi le ratio de réserves de change imposé aux banques, une décision dans laquelle des analystes voient la volonté de Pékin de freiner l'appréciation du yuan, actuellement au plus haut depuis trois ans face au dollar américain.

La Banque populaire de Chine (BPC) portera le 15 juin ce ratio à 7% contre 5% actuellement. Pour les banques chinoises, qui détiennent environ 1.000 milliards de dollars de dépôts en devises, cette mesure aura pour effet une augmentation du coût de la détention d'avoirs en dollars.

Des analystes estiment que cette nouvelle mesure pourrait contraindre les banques à immobiliser une partie de leurs avoirs en dollars, avec pour effet de freiner la hausse du yuan en décourageant les afflux de dollars à plus long terme.

"L'objectif est de restreindre la liquidité des devises, d'augmenter les taux d'intérêt en monnaies étrangères, afin de réduire la pression haussière sur le yuan", explique Shuang Ding, responsable de la recherche économique "Grande Chine" de Standard Chartered.

L'annonce de la BPC est intervenue peu après un plus haut de trois ans du yuan face au dollar à 6,3607 sur le marché spot et alors que plusieurs responsables chinois ont mis en garde contre l'aspect spéculatif de la hausse de la monnaie nationale.

Dans une tribune publiée par le China Securities Journal, un ancien responsable de l'autorité de régulation du marché des changes a ainsi averti que la spéculation pourrait perturber le marché et peser sur les exportations.

Sur le marché "offshore", le yuan est monté à 6,3526 pour un dollar mais a réduit ses gains après l'annonce de la BPC sur les réserves. Vers 12h30 GMT, il se traitait autour de 6,37.

Des observateurs du marché soulignent toutefois que les fondamentaux qui soutiennent la hausse du yuan restent inchangés, parmi lesquels la reprise continue de l'activité économique et l'afflux de capitaux sur le marché des "actions A" chinoises qui peuvent être échangées à Hong Kong.

Les principaux indices boursiers chinois ont enregistré en mai leur meilleure performance depuis six mois, un gain de 4,89% pour le SSE Composite de Shanghai.

(Version française Marc Angrand)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles