La Chine rejette le projet de l'OMS concernant l'enquête sur les origines du coronavirus

·1 min de lecture
LA CHINE REJETTE LE PROJET DE L'OMS CONCERNANT L'ENQUÊTE SUR LES ORIGINES DU CORONAVIRUS

PÉKIN (Reuters) - La Chine a rejeté jeudi le projet de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) concernant la deuxième phase d'une enquête sur les origines du coronavirus, qui inclut l'hypothèse qu'il ait pu s'échapper d'un laboratoire chinois, a déclaré un responsable chinois de la santé.

L'OMS a proposé ce mois-ci une deuxième phase d'études sur les origines du coronavirus en Chine, comprenant des audits de laboratoires et de marchés dans la ville de Wuhan, appelant les autorités à la transparence.

"Nous n'accepterons pas un tel plan de traçage des origines car, à certains égards, il fait fi du bon sens et défie la science", a déclaré aux journalistes Zeng Yixin, vice-ministre de la Commission nationale de la santé (CNS).

Zeng Yixin a déclaré qu'il avait été déconcerté lorsqu'il a lu pour la première fois le plan de l'OMS, car il évoque l'hypothèse selon laquelle une violation par la Chine des protocoles de laboratoire aurait provoqué une fuite du virus au cours des recherches.

"Nous espérons que l'OMS examinera sérieusement les considérations et les suggestions faites par les experts chinois, qu'elle traitera réellement la recherche de l'origine du virus COVID-19 comme une question scientifique et qu'elle se débarrassera de toute interférence politique", a-t-il déclaré.

(Gabriel Crossley; version française Camille Raynaud)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles