En Chine, en raison de la résurgence du Covid-19, la ville de Xi'an est entièrement confinée

·1 min de lecture

Des restrictions de plus en plus sévères. La totalité des habitants de la ville à Xi'an en Chine est désormais strictement confinée. Très touchée par le Covid-19, elle est entièrement bouclée et ressemble à une véritable ville fantôme.

Les images de la ville de Xi'an, désertes, ressemblent à celles de Wuhan, il y a presque deux ans au début de la pandémie. Des artères vides et 13 millions de personnes enfermées chez elles en confinement, avec interdiction de sortir, sauf une fois tous les trois jours pour le ravitaillement. Les contrevenants risquent dix jours de prison. La ville est coupée du reste de la Chine. Plus aucun train ni aucun avion ne desservent l'ancienne capitale impériale chinoise.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"Seuls les véhicules transportant des produits de première nécessité et du matériel médical peuvent entrer et sortir de la ville", explique un responsable de la police locale, qui résume ces mesures très strictes. "Ils ne peuvent rester sur zone que 12 heures, au grand maximum."

Des tests de dépistage tous les trois jours

Des centaines de camions citernes quadrillent la ville et l'asperge de produits désinfectants. Et la population doit se soumettre à des tests de dépistage tous les trois jours. Les écoles, les commerces non essentiels et les entreprises sont fermées, et plusieurs responsables de la mairie ont été sanctionnés pour leur mauvaise gestion.

À 39 jours des Jeux olympiques de Pékin, le gouvernement ne veut prendre aucun risque et promet de renforcer encore ses mesures de lutte contre l'épidémie.

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Un confinement envisagé pour les non-vaccinés ? Le professeur Fischer se montre ferme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles