Chine: répression des petits épargnants venus manifester contre le gel de leurs avoirs

Un nouveau rassemblement des petits épargnants en colère a eu lieu, dimanche 10 juillet, dans le Henan, dans le centre de la Chine. Plus d’un millier de manifestants ont dénoncé le gel de leurs avoirs par quatre banques en difficulté du Henan et la « corruption des autorités ». Manifestation violemment dispersée par des agents en civil.

De notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Ils ont pourtant pris soin de sortir les drapeaux rouges sur certaines vidéos qui ont circulé sur les réseaux Weibo et Twitter la nuit dernière, on aperçoit même un grand poster de Mao Zedong collé sur un pilier à l’entrée de la succursale de la Banque populaire de Chine de Zhengzhou, dans le district de Xinqu, où se sont rassemblés les manifestants. « Banques du Henan, rendez-nous notre argent ! », scandent ces petits épargnants venus de toute la Chine.

Rassemblement avant l’aube

Beaucoup ont retenu la leçon du mois dernier, lorsque les autorités n’ont pas hésité à détourner les passes sanitaires Covid de leur usage sanitaire, pour les empêcher de manifester, transformant un scandale local en scandale national. Cette fois, le rendez-vous a été donné avant l’aube, dès 4h du matin pour certains. La plupart font partie des milliers de clients de quatre banques rurales du Henan et de deux autres dans la province voisine de l’Anhui qui proposaient des taux d’intérêts alléchants, mais qui ont fermé leurs portes après que le responsable de la banque principale a pris la fuite, selon les médias locaux.

« Corruption et violence »


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles