La Chine profite de la crise du Covid pour accroître la pression militaire sur la Malaisie

·1 min de lecture

La gouvernement de Xi Jinping montre encore une fois la puissance de son armée en mer de Chine méridionale. Après avoir occupé, en avril dernier, des récifs philippins avec sa milice maritime, Pékin a cette fois envoyé des avions militaires patrouiller dans le ciel malaisien, le 31 mai dernier. Selon le site Nikkei Asia, Il s’agissait de 16 aéronefs de transport de troupes Xian Y-20. Ces énormes appareils de 47 mètres de long peuvent embarquer des soldats parachutistes et même des tanks. Ces derniers - volant en formation tactique - auraient été détectés à 110 kilomètres des côtes de l’État malaisien du Sarawak.

Après avoir détecté leur présence, des avions de chasse de la Royal Malaysian Air Force ont intercepté les aéronefs chinois, qui ont été sommés de faire demi-tour. Les 16 Xian Y-20 se sont rapprochés encore un peu plus près du territoire malaisien avant d'obtempérer et de finalement retourner à leur base. Kuala Lumpur a qualifié cette incursion militaire chinoise de “violation de son espace aérien et de sa souveraineté”. L’ambassadeur chinois en Malaisie a sobrement répondu que seuls deux aéronefs (et non 16) étaient présents lors de cet incident. “Ces derniers menaient une mission de routine qui respectait le droit international et n’a violé la souveraineté d’aucun pays”, a détaillé ce représentant de Pékin.

Une déclaration qui n’a convaincu ni Kuala Lumpur ni le Pentagone. En effet, l’armée américaine a traqué les avions chinois pendant cette incursion militaire, ce qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Face aux cyberattaques, les grandes puissances déclarent la guerre aux hackers
GAFAM : les collectivités doivent-elles refuser la création d’entrepôts Amazon ?
Emploi : le Royaume-Uni face à “l'une des pires pénuries de main d'oeuvre dans le monde", craintes sur la croissance
Troyes : une prof de pole dance refuse l'accès à ses cours aux personnes vaccinées
Les demandes de renouvellement de passeport explosent à l'approche de l'été