Chine : un premier recensement depuis la fin de la politique de l'enfant unique

Atelier des modules, franceinfo
·1 min de lecture

Cette année en Chine, le recensement revêt une importance particulière C'est le premier mené après la fin de la politique de l'enfant unique. Dans le pays le plus peuplé au monde, c'est une gigantesque opération. Le recensement a lieu tous les 10 ans et mobilise sept millions d'agents recenseurs pendant deux mois, des gratte-ciel de Shangaï aux villages reculés des montagnes du Tibet. Instaurée en 1970 pour lutter contre une démographie en trop forte croissance, la politique de l'enfant unique imposait aux Chinois de ne pas avoir plus d'un enfant. Mais la population vieillissante et le manque de main d'œuvre ont changé la donne. En 2015, la Chine autorise les couples à avoir deux enfants. Avec cette mesure, le gouvernement estime aujourd'hui la population à 1,42 milliard d'habitants, soit une croissance de près de 6% en dix ans.

Une prévision irréaliste ?

Cette prévision est jugée optimiste par un institut de recherche chinois. L'an dernier, le taux de natalité figurait parmi les plus faibles depuis 1949. Des experts estiment à 15 ans les effets visibles de cette politique des deux enfants. Plusieurs facteurs freinent les naissances. Parmi eux le manque de soutien public face au coût de la vie et de l'école, et la volonté des femmes d'avoir un enfant plus tard. Il faudra patienter au moins deux ans au moins pour évaluer les conséquences démographiques de la fin de cette politique de l'enfant unique.



Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi