Publicité

Chine: le Premier ministre entend lever les barrières pour les investisseurs étrangers

En Chine, dans un discours prononcé ce dimanche 24 mars devant les milieux d’affaires, le Premier ministre chinois Li Qiang s’est dit prêt à lever les barrières et à soutenir les investisseurs étrangers. Par quels moyens ?

De notre correspondant à Pékin,

C’est une réponse aux inquiétudes manifestées ces dernières semaines par les entreprises étrangères en Chine. Devant les invités du Forum chinois pour le développement, Li Qiang s'est d'abord livré à un exercice de transparence, reconnaissant les problèmes de dettes de certains gouvernements locaux, la faiblesse de la demande intérieur et l’impact de la crise immobilière.

Urbanisation et réduction des secteurs interdits

Une manière de tenter de restaurer la confiance qui s’est dégradée avec les investisseurs étrangers. Li Qiang a affirmé que Pékin était disposé à mettre en place de nouvelles règles pour éliminer les obstacles à l’implantation et surtout au développement de ces entreprises confrontées à la politisation des affaires et à de nouvelles règles, notamment en matière de cybersécurité, parfois difficiles à interpréter par les décideurs. La Chine regarde de près tout ce qui concerne l’accès au marché de ces entreprises, aux appels d’offres publics ainsi qu’aux flux de données transfrontaliers.

Dernière précision, les investissements étrangers en Chine ont diminué de 8 % l’année dernière et encore de 11,7 % en janvier.


Lire la suite sur RFI