Chine : La première affaire « #MeToo » échoue en justice

·2 min de lecture

DROITS DES FEMMES - Un tribunal pékinois a finalement décidé qu’il n’y avait pas assez d’éléments, contre un animateur vedette de la télévision accusé de harcèlement sexuel, pour aller en procès

Une affaire retentissante de harcèlement sexuel en Chine, considérée comme le premier dossier « #MeToo » de l’histoire du pays, a été rejetée tard mardi par la justice. Zhou Xiaoxuan, 28 ans, avait accusé en 2018 un présentateur vedette, Zhu Jun, de l’avoir embrassée et caressée de force alors qu’elle était stagiaire quatre ans plus tôt à la télévision nationale. Ses accusations avaient déclenché une avalanche de témoignages similaires sur les réseaux sociaux, à l’instar du mouvement #MeToo de dénonciation du harcèlement sexuel dans les pays occidentaux.

Mais après trois ans de bataille juridique, un tribunal de Pékin a estimé mardi qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves pour justifier un procès. « Les preuves fournies par la plaignante Zhou ne sont pas suffisantes pour établir qu’elle a fait l’objet de harcèlement », a résumé dans un communiqué le Tribunal populaire intermédiaire du district de Haidian. La plainte avait initialement été déposée au nom de l’atteinte à l’intégrité corporelle, mais les avocats de la plaignante avaient ensuite tenté de la reformuler sur la base d’une nouvelle loi anti-harcèlement votée l’an dernier.

« Que je gagne ou que je perde, je suis très fière d’avoir traversé ces trois années »

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Monica Lewinsky estime que Bill Clinton devrait lui présenter ses excuses pour la façon dont il l'a traitée
L'acteur porno Ron Jeremy inculpé de viols et agressions sur 21 victimes
Samantha Morton rejoint le casting de « She Said », le film sur les journalistes qui ont fait tomber Harvey Weinstein
Eva Longoria et Shonda Rhimes se retirent de la direction de Time's Up

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles