Chine : pour éviter de payer le ferry, ils font une traversée de six heures en pédalo

Les deux compères ont franchi le détroit de Qiongzhou en pédalo, au prix d'une grosse débauche d'énergie (Photo : Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

Pour rejoindre l'île de Hainan depuis le continent à moindre frais, deux amis se sont lancés dans une périlleuse aventure.

Ils ont préféré se mettre en danger plutôt que de dépenser une dizaine d'euros pour prendre le ferry. Deux voyageurs chinois ont récemment défrayé la chronique en traversant le détroit de Qiongzhou, situé dans le sud du pays et large d'une vingtaine de kilomètres, à pédalo.

D'après les informations du South China Morning Post, les deux amis, originaires de la province de Henan dans le centre de la Chine, ont pris cette décision dans le but d'éviter de payer le ticket d'accès au ferry qui effectue la traversée plusieurs fois par jour et dont le prix est fixé 41,50 yuans (environ 5,70 euros) par personne.

"Le temps était plutôt bon, mais nous avons eu des vagues déferlantes"

"Nous n'avons vraiment pas d'argent pour acheter des billets", affirme ainsi l'un des voyageurs, qui se fait appeler Brother Stone sur les réseaux sociaux. Selon le média local, les deux hommes passent en effet le plus clair de leur temps à réaliser des activités philanthropiques dans des zones rurales de l'empire du Milieu et ont donc très peu de ressources financières.

Pour rejoindre l'île de Hainan depuis le port de Xuwen, Brother Stone a donc eu l'idée d'utiliser un bateau à pédales qu'il avait acheté il y a quelques années. Logiquement, l'embarcation s'est révélée peu adaptée à ce type de périple. "Sur la vidéo que j'ai tournée pendant le voyage, on peut voir que le temps était plutôt bon, mais nous avons eu des vagues déferlantes tout au long du trajet, raconte le propriétaire du pédalo. Nous avons été sans arrêt ballottés par une alternance de vagues hautes et basses."

Une traversée effectuée sans gilet de sauvetage

Comme l'explique le South China Morning Post, les deux compères voyageaient en outre sans gilet de sauvetage, faute d'avoir assez d'argent pour s'en procurer. Les audacieux touristes sont finalement arrivés à destination, mais il leur aura tout de même fallu près de six heures pour effectuer la traversée (qui ne prend qu'une petite heure avec le ferry), au prix d'une énorme débauche d'énergie.

"Après avoir débarqué, nos jambes étaient très douloureuses, confirme Brother Stone. Nous pouvions à peine marcher. Avant de partir, nous nous étions dit que nous pourrions être les premières personnes à traverser le détroit de Qiongzhou de cette manière. Nous y sommes finalement parvenus grâce à notre courage, notre volonté, notre persévérance et nous n'avons dépensé aucun argent !"

VIDÉO-Une mère hippopotame escorte son bébé à travers une dangereuse rivière Africaine