La Chine sur le point d’achever sa station spatiale internationale

AP - Mark Schiefelbein

La configuration de la station spatiale chinoise est terminée. Après l’amarrage lundi de sa troisième partie, composée d’un module laboratoire, le « Palais Céleste » (« Tiangong » en mandarin) a pris sa forme en « T » ce jeudi et est désormais fonctionnel.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

C’est une étrange danse de l’espace, lente et articulée, à laquelle ont assisté les taïkonautes derrière leur hublot ce jeudi matin. À 9h32, le laboratoire « Mengtian » a terminé sa transposition en orbite. Il s’est d’abord détaché, puis ramarré à la cabine centrale pour prendre cette forme en T.

La station spatiale internationale chinoise est ainsi composée de trois modules : Tianhe, littéralement « harmonie céleste », la base vie de départ lancée en avril 2021 ; Wentian, « explorateur céleste », qui a achevé sa transposition en septembre et qui sert à la fois de couchage et de coin repas, mais aussi de salle de recherches avec ses grandes armoires frigo. Et puis donc, Mengtian, « rêve des cieux » en mandarin, qui est probablement le lieu le plus terre à terre, puisque c’est dans cette deuxième partie de laboratoire que seront effectuées des recherches allant de la physique des fluides à la science des matériaux.

Trio d’horloges


Lire la suite sur RFI