Chine : des ouvriers affrontent la police dans une usine de kits de test Covid

© STR / AFP

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux dimanche, des employés ont affronté la police dans une usine de kits de test Covid en Chine. Des images géolocalisées dans un parc industriel de la ville de Chongqing (sud-ouest) montrent des personnes jetant des caisses sur un groupe d'hommes en uniforme, faisant voler ce qui semble être des kits de test.

Des employés ont affronté la police dans une usine de kits de test Covid en Chine, selon une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux dimanche, alors que le pays cherche à sortir de sa politique "zéro Covid" intransigeante. Des images géolocalisées par l'AFP dans un parc industriel de la ville de Chongqing (sud-ouest) montrent des personnes jetant des caisses sur un groupe d'hommes en uniforme, faisant voler ce qui semble être des kits de test.

>> LIRE AUSSI - La Chine lève la quarantaine et met fin à trois ans d'isolement

Dans une autre séquence, on peut voir une foule devant une ligne de policiers, la nuit, alors que des haut-parleurs diffusent un avertissement leur demandant de "cesser leurs activités illégales".

De nombreux travailleurs n'auraient pas été payés

Un homme qui a posté une vidéo de la scène a indiqué en légende que de nombreux travailleurs n'avaient pas été payés. Selon d'autres publications, la société pharmaceutique Zybio, basée à Chongqing, aurait soudainement licencié des ouvriers qui avaient été recrutés ces dernières semaines. Zybio n'a pas immédiatement répondu aux appels de l'AFP, tandis que le département de la police locale s'est refusé à tout commentaire.

"Toutes les revendications des travailleurs sont de nature économique", a affirmé dans une vidéo un homme qui se dit "marxiste-léniniste-maoïste". Il a insisté sur le fait qu'il n'y avait aucun motif politique derrière la manifestation.

Flambée des cas de Covid en Chine

L'AFP n'a pas pu déter...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - La Chine lève la quarantaine pour les voyageurs internationaux