Chine : officiellement, les étudiants étrangers sont à nouveau les bienvenus

Photo liaixin / Pixabay / CC

Au cours d’une conférence de presse datée du 21 juillet, “le Premier ministre Li Keqiang a déclaré que tous les étudiants internationaux pouvaient revenir en Chine”, rapporte le quotidien The Hindu, alors que le pays envisage d’augmenter le nombre de ses vols internationaux. Une annonce attendue par des “dizaines de milliers d’étudiants étrangers”, selon le quotidien.

Nous avons beaucoup travaillé pour le retour des étudiants étrangers en Chine. Certains sont déjà revenus dans le pays pour reprendre leurs études”, explique le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Wang Wenbin. La plateforme en ligne China Admissions, qui aide les étudiants étrangers à s’inscrire dans les universités chinoises, estime qu’il y a en fait “moins de 20 000 étudiants internationaux” en Chine actuellement, ce qui représente moins de 5 % des étudiants étrangers qui étaient présents sur le territoire avant la pandémie. Et mis à part ces déclarations de principe, aucun calendrier n’a été rendu public par le gouvernement chinois.

“Nous ne pourrons pas revenir avant au moins deux ans”

La plupart des étudiants étrangers inscrits dans les universités chinoises restent donc dans la plus totale incertitude. “S’ils continuent comme ça, nous ne pourrons pas y retourner avant au moins deux ans”, confie Talha Kan, étudiant pakistanais au site spécialisé The PIE News.

“Pour l’instant, la Chine n’a pas donné de dates claires, mais des petits groupes d’étudiants ont commencé à revenir dans le pays depuis le mois de mars”, explique The PIE News. La réouverture devrait se faire graduellement et pourrait prendre plusieurs mois, voire plusieurs années, en fonction des pays d’origine des étudiants, selon China Admissions.

Ces annonces des officiels chinois interviennent alors que le pays facilite progressivement l’entrée sur son territoire. Le temps de quarantaine prévu à l’arrivée est passé de vingt et un jours à sept jours et les lignes aériennes directes vers des destinations interdites depuis deux ans rouvrent. La ligne Pékin-Paris en fait partie, précise Bloomberg.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles