Chine: nouvelles restrictions à l'étude, Shanghai dépiste contre le Covid-19

De nouvelles restrictions de déplacements et des mesures de confinement sont à l’étude dans plusieurs villes en Chine pour tenter de contenir l’épidémie de Covid-19. Quant aux habitants de Shanghai, ils se préparent à une campagne de dépistage massive, suite à la découverte d’une infection au sous variant Ba-5.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

À compter de ce mardi, les habitants de 9 des 16 districts de Shanghai devront effectuer deux tests Covid-19 dans les trois jours. Une mesure prise suite à la découverte d’un cas du sous-variant d’Omicron dans un bar karaoké du centre-ville.

200 infections, pour la plupart liées à ce foyer, ont été signalées entre le 3 et le 9 juillet. Ces tests sont évidemment obligatoires dans la Chine du « zéro-Covid ». Impossible de quitter son logement sans PCR négatif, quand jusqu’à présent un test de moins de 72 heures était réclamés à l’entrée des transports et la plupart des lieux publics.

Cette reprise des dépistages massifs dans des kiosques à prélèvement d’échantillon nucléique ou des petites tentes en extérieur, s’accompagnent de scènes insolites dans les rues de la capitale économique chinoise.

Avec les grosses chaleurs, les fameux « Da Bai », ceux que l’on surnomme ici les « gros blancs » qui fondent littéralement dans leur combinaison de protection intégrale, emportent avec eux des blocs de glace qu’ils gardent près du corps ou des pieds pendant leurs longues journées à brandir des écouvillons.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles