Chine: de nombreux morts dans l’incendie d’une usine au centre du pays

AP

Trente-huit personnes sont mortes dans l’incendie d’une usine de la province du Henan au centre de la Chine. L’incendie qui s’est déclaré, hier, lundi 21 novembre en fin d’après-midi, a également fait deux blessés légers, selon les médias d’État. Le feu a été, semble-t-il, provoqué par des travaux sur l’alimentation électrique.

Avec notre correspondant en Chine, Stéphane Lagarde

Les résultats de l’enquête préliminaire sont tombés presque plus vite que l’extinction de l’incendie lui-même. Ce sont des « travaux de soudures électrique » qui auraient déclenché la catastrophe ; « les travailleurs ont enfreint les mesures de sécurité », dit ce matin la télévision centrale de Chine. Plusieurs « suspects criminels », c’est la terminologie employée par les médias officiels, ont été placés en garde à vue.

Il était donc 16h22, heure locale, hier après-midi, lorsque les secours ont reçu l’alerte. Une épaisse fumée noire s’échappe alors de la « zone de haute technologie » du district de Wenfeng à Anyang, dans la province centrale du Henan. L’usine Kaixinda Trading est en feu. Il faudra plus de trois heures aux 63 véhicules et 240 pompiers envoyés sur place pour maîtriser les murs de flammes. Ce n’est qu’à 23 h, que le foyer sera totalement éteint, laissant apparaitre des carcasses de bâtiments totalement carbonisés.

Accidents fréquents


Lire la suite sur RFI